Le 23 septembre 1926 naissait John Coltrane

Une enfance et une adolescence compliquées

John William Coltrane est né le 23 septembre 1926 à Hamlet en Caroline du Nord.

Alors qu’il avait 3 ans, sa famille s’installait à High Point (Caroline du Nord) où le jeune Coltrane passa son enfance. Son père, John Robert Coltrane, mourut en 1939, laissant John, qui avait alors 12 ans et sa mère livrés à eux-mêmes.

Rapidement, sa mère, Alice Blair Coltrane, décida de s’éloigner de son fils pour s’installer dans le New Jersey où elle avait trouvé du travail comme domestique pendant que son fils terminait ses études secondaires. 

John a commencé par jouer de la clarinette puis du saxophone alto dans l’orchestre de son lycée (high school). 

Sa première influence musicale a été le saxophoniste ténor Lester Young de l’orchestre de Count Basie

En juin 1943, le bac en poche, il se s’installa à Philadelphie pour se rapprocher de sa mère.

Après un long séjour dans la Marine (1945-46), Coltrane a commencé à jouer dans différents lieux de Philadelphie. 

C’est à cette époque qu’il découvrit l’alcool et la drogue, addictions qui poursuivront toute sa carrière et qui finirent par le tuer. 

Fin 1949, Coltrane est invité à jouer du saxophone alto dans l’orchestre de Dizzy Gillespie. La première session d’enregistrement eut lieu le 21 novembre 1949. 

Quand le big band a été dissout en mai 1950, Coltrane passa au saxophone ténor pour jouer pendant environ un an dans une petite formation créée autour de Gillespie.

Coltrane a ensuite joué avec le groupe de Earl Bostic en 1952, puis dans l’orchestre de son idole Johnny Hodges en 1953. 

Il fut remercié à cause de ses problèmes de drogue et d’alcool l’année suivante.

Miles Davis a fait appel à Coltrane pendant l’été 1955 pour rejoindre le groupe qu’il était en train de former.

Le premier enregistrement du quintette de Miles Davis date d’octobre 1955, le même mois que le mariage de Coltrane avec Naïma Grubbs

Le quintette était constitué de Miles Davis à la trompette, John Coltrane au saxophone ténor, Red Garland au piano, Paul Chambers à la contrebasse et Philly Joe Jones à la batterie. Ces années avec le quintette ont marqué la période de maturité de Coltrane où son talent et sa virtuosité ont été largement reconnus.

Malheureusement, il dut faire une pause en avril 1957 à cause de ses problèmes d’addiction. Miles Davis remplaça alors John Coltrane par Sonny Rollins.

Après avoir brièvement joué avec Thelonious Monk fin 1957, il retourna jouer avec de Miles Davis en janvier 1958. 

On notera au passage ses inoubliables contributions au fameux « Kind of blue » avec le sextet la conduite de Miles Davis en 1959 avec Bill Evans, Wynton Kelly, Cannonball Adderley, Paul Chambers et Jimmy Cobb.

Coltrane a joué avec ce groupe jusqu’en avril 1960 où il créa son propre groupe.

Le Quartette de John Coltrane formé en avril 1960 était constitué de, bien entendu, Coltrane au tenor, McCoy Tyner au piano, Elvin Jones à la batterie et Jimmy Harrison à la basse. 

C’est à cette période que Coltrane est passé du statut de virtuose du saxophone ténor à celui de leader, compositeur et improvisateur d’élite.

Le fameux album “My Favorite Things”, dans lequel on retrouve “Every Time We Say Goodbye”, “Summertime”, “But Not For Me”, et le titre éponyme a été enregistré en 1960. Il est, sans aucun doute, son album le plus populaire, celui du succès commercial qui lui avait échappé jusque là.

Peut-être à cause de ce succès commercial, l’approche musicale de Coltrane commença à évoluer vers une musique plus expérimentale, un style plus improvisé.

Cette approche, plus « free-jazz », éloigna de nombreux fans que “My Favorite Things” avait attirés mais, en même temps, ouvrit de nouveaux horizons au jazz. 

Parmi les enregistrements les plus populaires du quartette dans les années qui suivirent, on retrouve “Africa Brass” (1961), “Ballads” (1962), “A Love Supreme” (1964), et “Meditations” (1965), ainsi que des concerts enregistrés au Village Vanguard en 1961 et au Birdland en 1963, tous les deux à New York.

La volonté permanente de Coltrane d’explorer de nouveaux univers musicaux aboutit à la fin du quartette en janvier 1966.

Pendant la 2ème moitié des années 60, la vie privée de Coltrane faisait miroir à sa vie professionnelle tourmentée.

A l’été 1963, il quitte le domicile Naïma pour s’installer avec Alice McLeod. John a rencontré Alice, une pianiste, en 1960 et sont devenus amis. De leur union nait, le 8 août 1964, un fils, John Coltrane Jr puis un second Ravi, le 6 août 1965. 

L’année suivante, Coltrane et Naïma divorcent et John épouse Alice. Un dernier fils, Oran, nait le 19 mars 1967.

John Coltrane meurt le 17 juillet 1967, victime d’une vie d’abus de drogue et d’alcool.